J-PAL 

 

J-PAL, Laboratoire d'action contre la pauvreté, a été créé en 2003 au département d'économie du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Depuis, il s'est développé en réseau mondial de professeurs unis par leur utilisation de l'évaluation aléatoire comme moyen de répondre à des questions critiques pour la lutte contre la pauvreté.

La mission de J-PAL est de réduire la pauvreté en faisant en sorte que les politiques soient fondées sur des preuves scientifiques. J-PAL cherche à atteindre cet objectif :

  • en conduisant des évaluations d’impact rigoureuses - Les chercheurs de J-PAL réalisent des évaluations aléatoires pour tester et améliorer l’efficacité de politiques et de programmes visant à réduire la pauvreté.
  • en influant sur les politiques - L’équipe Politiques Publiques de J-PAL procède à des analyses coût/efficacité pour déterminer les meilleures manières d’atteindre un objectif politique. Elle diffuse ces études aux décideurs et travaille avec des États, des ONG, des fondations et des organisations internationales d’aide au développement pour promouvoir la généralisation des politiques et programmes les plus efficaces, au niveau mondial.   
  • en assurant des formations - J-PAL conseille les personnes intéressées par l’évaluation rigoureuse de politiques et anime des formations sur la façon de conduire une évaluation aléatoire. 

J-PAL est organisé à la fois en bureaux régionaux et en thématiques de recherche (appelées « Programmes »).

Le siège de J-PAL se situe au sein du Département d’économie du Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux États-Unis. Les bureaux régionaux en Afrique, Amérique latine, Europe, et Asie du Sud sont hébergés par des Universités locales. Les Programmes de J-PAL se déclinent ainsi :

  • Agriculture
  • Éducation
  • Environnement et énergie
  • Finance
  • Santé
  • Marché du travail
  • Économie politique et gouvernance

Les bureaux régionaux et les Programmes sont dirigés par des membres du Conseil d’administration de J-PAL, lequel est composé de certains des professeurs affiliés et des cadres supérieurs de l’équipe administrative. Néanmoins, les professeurs affiliés définissent eux-mêmes leurs axes de recherche et lèvent les fonds nécessaires aux évaluations qu’ils mènent.

J-PAL et ses partenaires partagent une conviction : les preuves scientifiques permettent de comprendre ce qui aide réellement les pauvres et ce qui ne les aide pas. Les nombreux partenaires de J-PAL incluent :

Le laboratoire porte le nom d’Abdul Latif Jameel, père d’un ancien étudiant du MIT, Mohammed Abdul Latif Jameel, qui a fait au Laboratoire d'action contre la pauvreté trois dotations majeures en 2005, puis à nouveau un don important en 2009. Pour plus d’informations à propos de J-PAL, vous pouvez consulter notre page « Historique ».