PDF version

Campagnes pour influencer le comportement des électeurs en Uttar Pradesh, Inde

Localisation: Uttar Pradesh rural, Inde
Sample: 18 circonscriptions dans 3 districts
Timeline:
2005 to 2007
Target Group: 
Rural population
Voters
Outcome of Interest: 
Electoral participation
Intervention Type: 
Information
Partenaires:
Question de politique 

La transparence est précieuse pour les gouvernements démocratiques car elle peut donner aux citoyens, qui ont la meilleure connaissance de leurs besoins et préférences, des informations sur la façon dont les élus répondent à ces besoins. Les citoyens peuvent alors récompenser les élus les plus performants, mettre la pression sur le législateur, promouvoir une meilleure répartition des biens et combattre la corruption. 

Cependant, obtenir des informations sur les responsabilités ou les performances des élus n’est pas facile. Sans doute à cause de cette absence d'information, la politique dans de nombreux pays en voie de développement, et particulièrement en milieu rural, est souvent basée sur les liens de caste ou de religion plutôt que sur les performances des élus. 
Cadre de l'évaluation 

L’Uttar Pradesh (UP) est l’état indien le plus peuplé et également l'un des plus pauvres. Plus de 80% de la population de cet état est de religion hindoue. La politique ethnique en UP, comme souvent en Inde, est étroitement liée au système des castes. Historiquement, le système de castes divise la société hindoue en un ensemble hiérarchisé de groupes endogames. Les groupes les plus bas de ce système – qui sont regroupés dans le système politique actuel en deux grands groupes appelés Scheduled Castes (castes répertoriées) et Other Backward Castes (autres castes défavorisées) et rassemblent la majorité de la population – ont été clairement discriminés en termes d’accès à l’éducation et autres services publics. Cependant, ces dernières années le sens de la hiérarchie s’est effondré et les castes les plus basses sont plus enclines à se considérer comme un groupe ethnique comme les autres, demandant réparation pour les discriminations passées.

La politique ethnique et la corruption politique constituent des caractéristiques importantes du paysage politique de l’UP. De plus, une partie significative des élus sont sous le coup de poursuites pénales, compliquant encore plus les décisions des électeurs.

Détails de l'intervention 

Les chercheurs de J-PAL, en lien avec Sarathi, une ONG locale, ont évalué deux campagnes de sensibilisation des électeurs, menées avant les élections de 2007, en Uttar Pradesh:
  • Une première campagne diffusait des messages aux électeurs des zones rurales les enjoignant de ne pas voter en fonction des castes mais pour le développement.
  • Une seconde campagne organisait la distribution d'information sur les pratiques corrompues des hommes politiques et incitait les électeurs à voter pour les candidats "propres" afin que les fonds publics soient mieux utilisés.
Ces campagnes étaient menées dans les villages, par des réunions et la diffusion des messages clés lors de spectacles de marionnettes et par des affiches.

Résultats et conclusions politiques 
  • Campagne sur le vote de caste:
le message enjoignant les personnes à ne pas voter simplement en fonction de leur caste a significativement changé le comportement des électeurs. D'abord, la participation a augmenté de 9%. Ensuite, les données de l’enquête collectées par le Center for the Study of Developing Societies a montré que la probabilité qu’un individu vote pour un parti représentant sa caste a diminuée de 10% dans les villages touchés par cette campagne (par rapport aux villages témoins). Enfin, la réduction du vote de caste a été également accompagnée d'une réduction de 50% du vote pour les candidats poursuivis pour des infractions odieux. En fait, il faut attribuer toute la diminution des votes de caste à ce refus de voter pour les candidats pénalement poursuivis.
  • Campagne contre la corruption :
le message enjoignant les électeurs à ne pas voter pour les politiciens corrompus n'a pas eu d'effet sur le taux d'inscription des électeurs. Pas plus que sur leur participation. En définitive, cette étude n'a pas trouvé d'impact de cette campagne anti corruption sur le nombre de voix données soit aux candidats pénalement poursuivis ou identifiés comme corrompus.

Abhijit Banerjee , Donald Green, Jennifer Green and Rohini Pande, “Can Voters be Primed to Choose Better Legislation? Experimental Evidence from Rural India,” Working Paper, 2010.