PDF version

Des crédits avec assurance santé : des preuves des Philippines

Localisation: Philippines
Sample: 4000 clients actifs de microcrédits de 350 groupes de prêts solidaires
Timeline:
2007
Target Group: 
Rural population
Intervention Type: 
Credit
Insurance
Partenaires:
Question de politique 

Les accidents de santé, (maladie ou accidents corporels), peuvent considérablement grever le budget des ménages à faible revenu et contribuer au retard ou au défaut de paiement chez les emprunteurs de microcrédit. Les assurances qui pourraient protéger les ménages des accidents de santé ne sont pas disponibles dans la plupart des pays en développement. Le coût élevé des transactions et les informations fausses compliquent les initiatives proposant des assurances santé à la fois efficaces et bon marché. Le risque (ou aléa) moral est également à prendre en compte: une fois assurés, les clients peuvent être moins enclins à prendre soin de leur santé. La question de la sélection adverse se pose aussi: les clients prédisposés aux maladies seront ceux qui seront le plus prêts à souscrire une assurance, fragilisant la rentabilité des assureurs.

Mais les diverses recherches ne sont pas parvenues à trouver un consensus sur l’impact de la sélection adverse et de l'aléa moral pour les assureurs dans les pays en développement.

Quelles conséquences sur le marché de l’assurance santé ? Et en quoi l’assurance santé pourrait-elle avoir un impact sur la vie des clients du microcrédit ?

Cadre de l'évaluation 

La majorité des habitants des régions de Visayas et du nord de Mindanao aux Philippines vivent dans des petites villes ou villages. Une grande banque à but lucratif, la Green Bank of Caraga a une présence importante dans ces régions depuis ces dix dernières années. La majorité de leurs clients de microcrédit exercent dans des petites boutiques ou travaillent comme tailleurs, conducteurs de transports locaux, vendeurs de pain ou autres denrées alimentaires sur le bord des routes.

Les informations empiriques laissent penser que les accidents de santé sont une cause majeure de défaut ou de cessation de remboursement chez ces clients. De nombreux enquêtés dans cette étude signalent que leur capacité de travail ou de faire des activités productives a été restreinte au moins quelques temps.

Woman fills out paper work in Philippines

Woman fills out paper work in Philippines

Détails de l'intervention 

Les chercheurs ont travaillé avec Health Insurance Corporation (PhilHealth), une assurance santé philippine, qui propose le programme KaSAPI pour aider des organisations - comme les institutions de microfinance- à fournir une assurance abordable à leurs membres. Par le biais d'une campagne publicitaire, KaSAPI fournissait des informations sur l'accès et les avantages de l’assurance aux micro-emprunteurs. Les clients de la banque pouvaient utiliser leur épargne existante ou un emprunt pour payer la prime d’assurance de 300 pesos philippins (environ ¬6 $) par trimestre.

Les clients de la banque ont été aléatoirement répartis en plusieurs groupes: celui de l'assurance obligatoire, celui de l'assurance facultative, et le dernier, sans aucune assurance qui constituait le groupe témoin. Aux clients du groupe de « assurance facultative », les employés de la banque présentaient les avantages du programme PhilHealth et expliquaient que KaSAPI était un service optionnel. Les primes étaient déduites du prêt. Aux clients du groupe « assurance obligatoire », les employés présentaient la documentation PhilHealth et précisaient que ce programme était obligatoire pour continuer à bénéficier d'un emprunt. De plus, ces clients devaient accepter de déduire la prime d’assurance de leur emprunt.

L’enquête finale permettra d'établir si l’accès à l’assurance santé augmente les comportements à risque, s’il améliore l’état de santé des bénéficiaires et si une assurance formelle fait disparaître les arrangements officieux. Cette étude montrera également si l’assurance santé influence les résultats institutionnels comme les bénéfices, la fidélisation des clients et le défaut de paiement.

Résultats et conclusions politiques 

Cette évaluation est en cours, résultat à venir.